30 Mai

Impossible d’expulser le locataire de votre bien en gestion locative avant le 10 juillet !

Le savez-vous ? Les dates de la fin de la trêve hivernale ont encore changé ! Tous les ans, celle-ci prend fin le 31 mars. Compte tenu de la pandémie du coronavirus, le ministre du Logement, Julien Denormandie, a annoncé une nouvelle prolongation de la trêve hivernale jusqu’au 10 juillet. Celle-ci avait déjà été reportée une 1re fois jusqu’au 31 mai. Vous possédez un appartement en location ? Votre locataire est un mauvais payeur ? Vous êtes inquiet ? Avec une agence qui s’occupe de la gestion locative à Grenoble, pas de souci, elle connaît les règles, elle s’occupera de tout !

Une mesure louable afin de garantir la protection temporaire des locataires les plus précaires…
Vendredi 8 mai, les députés ont adopté l’amendement du groupe « La République en marche « qui prolonge à nouveau la trêve hivernale. Cet amendement a été élaboré avec le Gouvernement qui a donné un avis favorable à son adoption.

Julien Denormandie salue l’adoption de cet amendement : « Alors que le pays se prépare au déconfinement, il s’agit de ne pas baisser la garde et d’éviter des expulsions locatives alors que le virus continue de circuler. Le Gouvernement et la majorité présidentielle agissent pour qu’à la crise sanitaire et économique ne s’ajoute pas une crise sociale. »

Les procédures peuvent être engagées
Pour rappel : la période de la trêve hivernale est fixée chaque année du 1er novembre au 31 mars : elle signifie que durant cette période, l’État n’accorde aucun concours de la force publique pour procéder à des expulsions locatives, et ce, pour ne pas mettre à la rue des personnes en pleine période hivernale.

Toutefois, durant la trêve hivernale, un propriétaire a le droit d’engager une procédure d’expulsion en saisissant le juge du tribunal en référé (procédure d’urgence). Si l’expulsion est ordonnée par le juge, elle sera alors effective dès la fin de la trêve.

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée