28 Oct

À Lyon, la hausse des prix est plus rapide qu’à la fin du printemps dernier !

Vous vendez un appartement dans l’ancien à Lyon ? Faisons le point sur la hausse des prix qui est très différente d’une ville à l’autre.

À Paris, Nice, Strasbourg et Bordeaux, les prix atterrissent
Alors que le rythme de progression des prix des appartements anciens ralentit depuis le début de l’année. Cela se constate dans la plupart des grandes villes, comme à Paris, à Nice ou à Strasbourg, par exemple. L’atterrissage de la hausse est même parfois brutal, comme sur Bordeaux où les prix baissent maintenant de 0,3 % sur un an, alors qu’en septembre 2018 ils augmentaient encore de plus de 10 % sur un an : le retour au calme se constate aussi sur les communes limitrophes, telles Mérignac et Pessac. Bien que moins prononcé, le ralentissement s’observe aussi sur Lille, avec + 1.9 % sur un an : mais la demande se déplace sur Villeneuve-d’Ascq ou sur Roubaix où les hausses de prix se renforcent, affichant un rythme de progression à 2 chiffres.

À Dijon, Tours et Lyon, les prix progressent
En revanche, dans certaines villes, la hausse des prix se fait maintenant plus rapide que par le passé. Comme à Dijon ou à Tours où les prix progressent de plus de 5 % sur an, contre 3 % jusqu’au milieu de l’été. Ou à Lyon où la hausse est un peu plus rapide qu’à la fin du printemps dernier : et surtout, avec un déplacement de la demande sur Villeurbanne où les prix augmentent de 9,8 % sur un an.

Les tensions sur les prix restent très vives sur Brest et sur Rennes. En outre, elles se renforcent sur Angers, sur Nantes et Saint-Nazaire, illustrant la montée des déséquilibres et des tensions sur l’ensemble de la région des Pays de la Loire. En revanche, les tensions sur les prix restent très faibles sur la quasi-totalité des grandes villes de la Côte d’Azur, mais aussi dans certaines de la région Rhône-Alpes : comme à Grenoble, à Saint-Étienne ou à Valence, pour des raisons très différentes d’une ville à l’autre.

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée